Forum du 205 GTI Club de France
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée
Février 2021
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728

Calendrier

Les posteurs les plus actifs du mois
62 Messages - 28%
35 Messages - 16%
24 Messages - 11%
24 Messages - 11%
17 Messages - 8%
15 Messages - 7%
14 Messages - 6%
10 Messages - 5%
10 Messages - 5%
9 Messages - 4%

Aller en bas
avatar
Bubu
Messages : 7
Date d'inscription : 27/12/2020
Age : 45

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 Empty Re: Le (retour) du coin des anciennes.

Dim 21 Fév - 17:35
"

Lamborghini 400 GT 2+2.

"

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 210221050954940700

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 210221051251471933

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 210221051002930456

"

Le taureau entre dans l'arène.

"

Ferrucio Lamborghini est un riche industriel, il fabrique du matériel agricole mais aussi des chaudières, fort d'une réussite assurée, il espère se faire plaisir en roulant à bord d'une voiture se sport, Italienne de préférence. C'est en toute logique qu'il se tourne vers Ferrari. Seulement l'homme n'est pas entièrement satisfait de ses modèles et s'en plaint en personne au "commendatore", ce dernier agacé l'envoie balader en lui disant qu'il n'avait de leçons à recevoir de personne, surtout pas d'un fabriquant de tracteurs!
Vexé et furieux, le riche client va par orgueil se lancer dans la fabrication d'une voiture de sport concurrente et encore plus réussie qu'une Ferrari, ce qui va faire rire le patron de Maranello...pour un moment seulement.
C'est dans les usines de Sant'Agata Bolognese que sort le tout premier modèle de la marque, la 350 GT en 1964 et qui sera exposée au salon de Genève cette même année. Dessinée par Touring cette élégante GT offre des lignes sages mais d'une grande finesse et d'une extrême élégance. D'ailleurs, je m'étonne toujours que ce modèle reste toujours oublié, moi je trouve la grâce de sa ligne fascinante! La part belle est laissée aux surfaces vitrées mais le long capot avant laisse augurer la présence d'une mécanique de premier choix et c'est bien le cas. C'est une fabuleux V12 conçu par Giotto Bizzarrini, transfuge de Ferrari. Réalisé en alliage léger, ce bloc de 3464 Cc alimenté par six gros carburateurs délivre la belle puissance de 280 chevaux. Résultat, un 0 à 100 réalisé en 7 secondes et 250 Km/h en pointe, très jolis chiffres pour une si belle et confortable GT. De plus le châssis tubulaire et ses 4 roues indépendantes en font une voiture sérieuse et moderne. De plus elle possédait en série une boite à 5 vitesses alors que Ferrari ne proposait que des versions à 4 vitesses.
Mais je voudrais vraiment réhabiliter cette voiture que je trouve magnifique et injustement snobée et vue par beaucoup comme une sorte de coup d'essai, un brouillon, quelle erreur! L'avant à une véritable personnalité qui sortait des codes de l'époque avec l'apport de ces optiques de forme ovale, ce qui certainement gêné le plus les amateurs de voitures de sport des années 60. Pourtant je trouve que ça lui donne toute son identité. Le cente du capot est engoncé entre eux et le faut des ailes relevé et effilé lui donne des volumes superbes. Ici pas de grosse calandre agressive mais une petite entrée d'air chromée juste derrière un fin pare-choc surmonté de délicats clignotants. Notez que peu d'exemplaires auront ce pare-choc d'une partie, il sera rapidement abandonné au profit de deux demi-lames.
La vue latérale donne la mesure de la voiture, c'est d'ici que l'on voit le long capot et les roues très avancées et le grand pare-brise semi-panoramique fortement incliné. un joli pli de carrosserie arrondit se poursuit sur cette proue avant de doucement disparaître sur la portière au niveau de la poignée. On remarquera le passage de roue avant légèrement échancré et celui de derrière de forme anguleuse. La lunette incliné typée fastback parfait cette silhouette que je juge somptueuse, fine et forte à la fois.
Le dessin de la poupe n'a pas été oublié et là encore il est fort à mon sens et ne copie pas le reste de la production. L'arrondit de la lunette se poursuit dans la forme de la malle, on retrouve aussi ces ailes qui rebiquent légèrement faisant écho à celle de devant. Les traits d'ailleurs contournent subtilement le couvercle du coffre. Les petits feux sont sertis à la manière d'une pierre précieuse dans un bijou et les demis pare-chocs brillants comme des accessoires de cuisine sont de toute beauté et là encore d'une grande finesse. Oui, la 350 GT est pour moi une GT de toute beauté et je trouve étonnant qu'elle clive encore les amateurs, moi j'ai trouvé mon camp!
A bord elle reste une grande GT avec une belle finition et une présentation de qualité. Les grands compteurs sont placés derrière le volant et les autres au centre sur la console. On y trouve des basculeurs comme ça se faisait à l'époque et le logement des interrupteurs de lève-vitres. Dotée de deux places et d'un logement derrière les sièges, il était possible d'opter pour l'option "2+1" qui offrait un très original troisième siège baquet central, trop fort! Avec sa radio et un confort suffisant, la 350 GT pouvait être une routière aux longs cours, une GT respectable et qui n'avais pas à souffrir la comparaison avec une Aston Martin et évidemment une Ferrari.
Pourtant le succès n'est pas au rendez-vous, l'image de Lamborghini est floue et en 1966 la voiture passe à une évolution à 4.0 litres. Elle se rebaptise 400 GT et sa fiche technique lui offre une puissance de 320 chevaux. Visuellement elle se pare d'une calandre à quatre phares ainsi que de subtiles retouches cosmétiques. Elle offre aussi une (étroite) banquette arrière mais affiche 4 places sur la carte grise. Mais malgré un léger mieux, la série ne rencontrera pas un grand succès avec pour tout 411 exemplaires fabriqués. Mais le grand patron n'a pas dit son dernier mot et prépare en cachette sa nouvelle arme à planter dans la croupe du cheval cabré, une banderille baptisée Miura...
La 400 GT aura été construite à 247 exemplaires. Ce modèle livré en avril 1967 à un résident de Rome passera entre assez peu de propriétaires et ses 57.680 kilomètres affichés au compteur sont d'origine. Toujours soignée et entretenue, cette très belle auto estimée entre 380.000 et 480.000€ ne sera hélas pas vendue.

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 210221050958730791

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 210221051003492026

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 210221051304399622

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 210221051256864409

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 210221051257355775

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 210221051606108911

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 210221051611223183

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 210221051611795665

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 210221051604852923

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 210221051818503207

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 210221051815857483

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 21022105181672072
avatar
Bubu
Messages : 7
Date d'inscription : 27/12/2020
Age : 45

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 Empty Re: Le (retour) du coin des anciennes.

Lun 22 Fév - 5:40
Génial, Rom58...était sur "Popcentral" en direct, je vois qu'il suit aussi la chaîne de Franck!
34BRUNO
34BRUNO
Messages : 21
Date d'inscription : 15/12/2020
Age : 53

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 Empty Re: Le (retour) du coin des anciennes.

Lun 22 Fév - 18:50
Hello Hello

Tiens tiens !! No

y a pu le  GT TURBO  en avatar ???

Colère Halucine Heho
Babyboomer
Babyboomer
Messages : 29
Date d'inscription : 08/01/2021
Age : 57

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 Empty Re: Le (retour) du coin des anciennes.

Lun 22 Fév - 20:22
Hello Ah! Ben voilà, ce matin je me disais bien qu'il y avait un truc!!  Givup
Ben...en plus il a changé de pseudo?? C'est plus Lebubu mais Bubu tout court et il n'a plus que 5 message alors que rien qu'en février lebubu en a posté 24??? scratch scratch...le coquin, il a deux comptes!!
Et il a déménagé Content Beber
avatar
Bubu
Messages : 7
Date d'inscription : 27/12/2020
Age : 45

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 Empty Re: Le (retour) du coin des anciennes.

Mar 23 Fév - 19:25
"

Aston Martin DB4 GT.

"

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 210223060514692339

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 21022306051272974

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 210223060515988159

"

Nectar de DB4.

"

Le lancement de la DB4 en 1958 place Aston Martin dans le cercle très fermé des constructeur de GT haut de gamme. Sa ligne fantastique sera sa carte maîtresse mais sa structure "Superleggera" mise au point par Touring fait d'elle une auto au contenu intrinsèque de haute qualité.
Réputées pour leur mécaniques de précision affûtées et offrant beaucoup de plaisir à ses conducteurs, les Aston Martin DB2 souffraient d'un look un peu maladroit et se cherchaient une identité propre. La DB4 offrait ainsi un 6 cylindres 3.6 litres de premier choix délivrant 240 chevaux et un dessin d'une réussite absolue. Italienne dans ses lignes d'une élégance sans faille et d'une classe "So British", son style deviendra un classique du genre qui fera beaucoup d'envieux à travers la planète. Cinq séries différentes joncheront sa carrière plu une version Vantage de 250 chevaux et une fabuleuse, et sans doute la plus désirable, la GT ici présente.
Il faut dire que tout réussi à Aston Martin en cette année 1959, la DB4 connaît un joli succès pour une GT si élitiste et la marque Britannique s'offre un doublé dans la plus prestigieuse des compétitions, les 24 heures du Mans, de quoi pour un constructeur automobile friser l'orgasme!
Mais de tout temps, ces courses coûtent une petite fortune et pour des constructeurs de cette taille ce n'est pas souvent rentable sur le court terme. Aston se retire mais laisse ses modèles à de écuries privées se chargeant de devenir à moindre coût des ambassadeurs.
Reste que pour ces écuries, il faut un véhicule et si la base de la DB4 est bonne, elle reste juste pour se frotter aux autres concurrents sur les circuits. Aston Martin lance donc une version GT de sa DB4. Sorte de voiture de course mais utilisable sur route, elle était une base à faire "upgrader" par des écuries dont les ingénieurs possédaient un bon savoir faire.
La DB4 GT n'est pas qu'une version dépouillée et à la puissance accrue, le travail est bien plus profond. Ainsi l'empattement est amputé de 13 centimètres, les vitres de custodes adoptent du plexiglas et la carrosserie est faite d'un alliage de magnésium. L'auto conserve ses pare-chocs et au premier regard, seul le connaisseur devinera que cette DB4 n'est pas comme les autres grâce à quelques détails. On trouve en effet sous le pare-choc avant une entrée d'air destinée à rafraîchir le radiateur d'huile supplémentaire spécifique à la GT mais surtout des phares profilés sous globes qui seront repris sur la DB5. Derrière on remarque la présence de deux orifices de réservoir à carburant placé en haut des ailes arrières. Les roues "Borrani" de 16 pouces à rayon sont elles aussi montées de série. A vrai dire, si vous croisez une DB4 GT d'origine, vous penserez spontanément qu'il s'agit d'une DB5.
A bord la banquette arrière a été retirée et la présentation se montre plus austère et simplifiée. On oublie les boiseries mais l'ensemble est loin d'une rusticité redoutée, elle reste une auto chic. Mais oubliez les bagages...le coffre n'est autre que le réservoir de 136 litres!
Le 6 cylindres 3.7 litres s'offre un double allumage, la distribution est modifiée et la carburation est faite par de gros carburateurs Weber. Ces travaux ont été payants, la DB4 GT sort tout juste 300 chevaux.
Vendue entre 1959 et 1963, cette version très exclusive aura été fabriquée à 75 exemplaires. Ce modèle d'avril 1961 a été livré neuf en Grande Bretagne. Et son propriétaire ne souhaitait pas qu'elle décore son garage mais qu'elle prenne place en piste. Ainsi elle sera utilisée jusqu'au début des années 80, époque où elle a rejoint les Etats-Unis. Elle aura évidemment eu pas mal de modifications mais surtout un gros crash qui obligera à la restaurer en profondeur. De nouveau accidentée en 1989, le propriétaire de l'époque en profite lors de sa réparation pour la faire passe en conduite à gauche. En 1994 un acheteur Français passionné de la marque la rachète et la fait venir en France. C'est ce même homme qui dispersait une partie de sa collection au cours de cette vente.
Pièce d'exception, elle était une des stars de cette vente Parisienne et y sera adjugée 1.358.800€.

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 210223060518990463

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 21022306101794806

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 210223061021715796

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 210223061024283311

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 210223061026329771

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 21022306112848274

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 210223061126353227
avatar
Bubu
Messages : 7
Date d'inscription : 27/12/2020
Age : 45

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 Empty Re: Le (retour) du coin des anciennes.

Mar 23 Fév - 19:27
34BRUNO a écrit:Hello Hello

Tiens tiens !! No

y a pu le  GT TURBO  en avatar ???

Colère Halucine Heho
Ah oui mais je comprends. J'ai galéré au départ à m'inscrire et j'ai eu deux comptes. Visiblement c'est l'autre qui a pris le relais...
Contenu sponsorisé

Le (retour) du coin des anciennes. - Page 3 Empty Re: Le (retour) du coin des anciennes.

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum